MISSION

Le Centre des femmes de Verdun est un lieu accueillant, sécuritaire, inclusif et féministe où l’on défend les droits et intérêts des femmes, dans une perspective de changement social.

Briser l’isolement des personnes participantes

Susciter une prise de conscience individuelle et collectiveoffrir des outils permettant de reprendre du pouvoir sur les conditions de vie

Être un lieu d’implication qui favorise l’acquisition de nouvelles compétences

Lutter contre les diverses discriminations sexistes

Défendre et promouvoir les droits des femmes

Au Centre des femmes de Verdun, nous avons une orientation féministe axée sur des changements individuels et collectifs, dans un but d’égalité sociale, politique et économique.

Nous préconisons une approche globale de prévention, de sensibilisation et de promotion du bien-être physique et mental. Notre intervention est souple et polyvalente. Il n’y a pas de liste d’attente, ni de rendez-vous. Les services et activités éducatives, l’implication militante et la participation aux prises de décisions de l’organisme sont autant de tremplins permettant de reprendre confiance en leur potentiel et de s’outiller pour agir collectivement.

Dans une perspective d’inclusion et de solidarité, le Centre est ouvert à tou.te.s., peu importe l’âge, les conditions sociales, l’état civil, l’origine ethnique ou culturelle, le statut, la religion, le poids, l’orientation sexuelle et/ou identité de genre ou d’un handicap.

Les valeurs d’égalité, d’ouverture, de solidarité, de justice, de démocratie et de respect guident l’ensemble de la vie du Centre.

Le Centre des femmes de Verdun est membre de l’R des centres de femmes du Québec.

nos positions politiques

Bien que le Centre porte en son nom « femmes de Verdun », nous tenons à souligner que toute personne ne s’identifiant pas comme homme cisgenre est considérée bienvenue dans nos murs et faisons tout en notre possible pour offrir un milieu accueillant et inclusif pour tout le monde.

Nous préconisons une écriture non-genrée, mais veuillez considérer que l’usage des termes ‘femmes’ et la féminisation prennent en considération l’inclusion des personnes ci-haut mentionnées.

INSTANCES

Afin d’incarner les changements que nous préconisons, nous travaillons en gestion collective. Ce modèle favorise l’absence de hiérarchie et le pouvoir est partagé entre les différents groupes décisionnels (équipe, conseil d’administration, comités, etc.) dans un processus démocratique.

Conformément au modèle de cogestion, l’équipe de travail a la charge d’assurer le fonctionnement quotidien du Centre. Cela signifie que l’équipe de travail gère l’organisation des activités d’éducation populaire, les finances, les représentations extérieures, l’intégrité des lieux et ce qu’il contient, etc.

Le Conseil d’administration (CA) est composé de six membres du Centre et de deux personnes de l’équipe de travail. Le CA est responsable de la gestion du Centre en collaboration avec l’équipe de travail. Si vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement des rencontres du Conseil d’administration, une personne de l’équipe se fera un plaisir de vous informer davantage.

L’assemblée générale comprend les membres en règles du Centre des femmes de Verdun. Les membres ont le droit de vote à l’assemblée générale annuelle, et aux assemblées générales extraordinaires, s’il y a lieu.
L’assemblée générale dispose des pouvoirs qui lui sont conférés par les présents statuts et règlements:

  • Elle se choisit une présidente et une secrétaire d’assemblée
  • Elle ratifie ou abroge les Statuts et règlements de la Corporation
  • Elle voit aux affaires légales de la corporation, dont :
  • Elle fixe les orientations générales
  • Elle détermine les objectifs et les priorités annuelles
  • Elle reçoit les prévisions budgétaires
  • Elle élit les membres du CA
  • L’adoption du procès-verbal de la dernière AGA.
  • L’adoption du Rapport annuel
  • L’adoption des états financiers
  • La nomination de la firme comptable qui procèdera à l’audit de la corporation pour le prochain exercice financier
  • La fixation du montant de la cotisation annuelle des membres
Célébration du 15e anniversaire
Historique du Centre

En 1980, huit verdunoises fréquentant la garderie communautaire se sont regroupées pour se sentir moins seules, pour trouver la force ensemble, pour agir, pour améliorer leur sort et celui des autres femmes. C’est ainsi qu’est né le Centre des femmes de Verdun. Ces huit femmes sont rapidement devenues des dizaines, et puis des centaines.

En 1981, le Centre est officiellement incorporé et inaugure son premier local au 928 de l’Église. Différents comités sont mis sur pied : permanence, financement, cafés-rencontres.

En 1984, le Centre tient sa première assemblée générale, offre ses premiers ateliers et une première équipe de travail permet la stabilisation des activités du Centre et l’expérimentation de nouveaux services.

En 1985, le Centre prend part à la mise sur pied de l’R des centres de femmes du Québec, regroupement réunissant plus de 85 centres à travers le Québec.

Les femmes mettent l’épaule à la roue et à travers les années, s’impliquent dans différents dossiers allant de l’avortement à la réalité des mères de jeunes enfants, de l’obsession de la minceur à la pauvreté, de l’austérité à la lutte à l’homophobie et l’intégration des femmes lesbiennes. De nombreuses femmes se sont engagées et ont supporté le travail du Centre. Grâce aux efforts et à la conviction de toutes les femmes, le Centre est devenu ce qu’il est aujourd’hui.

Nos approches d’intervention

Nous préconisons une approche et une analyse féministe intersectionnelle, ce qui amène à une reconnaissance de la personne dans sa globalité et une prise en considération des diverses oppressions auxquelles elle fait face. C’est en ce sens que nos interventions sont empreintes de respect, de non-jugement, de bienveillance et d’ouverture.

femmes heureuses les bras dans les airs

Notre politique d’inclusion

Dans une perspective féministe intersectionnelle, le Centre des femmes de Verdun voit la nécessité de se doter d’une politique de visibilisation des personnes lesbiennes, bisexuelles et trans. Cela nous permet de nous assurer non seulement que le Centre demeure un lieu ouvert, sécuritaire et solidaire où tout le monde peut se sentir libre d’être soi-même, mais d’avoir également la possibilité de participer à des luttes qui concernent les enjeux qui les touchent individuellement. Cette politique a également pour objectif d’aider les membres du Centre, de toute orientation sexuelle ou identité de genre, à comprendre les enjeux entourant la marginalisation des personnes non-hétérosexuelles et/ou non-binaires afin d’enrayer la lesbophobie, l’homophobie et la transphobie.